Vous êtes ici Ville-Bergheim > Historique > Les remparts

Les remparts

Village cité dès le IXe siècle, Bergheim finira par échoir, après l'extinction de la famille des comtes d'Eguisheim-Dabo, aux Ribeaupierre à la fin du XIIIe siècle. Peu de temps après avoir commencé à entourer l'agglomération de murs (1313), les Ribeaupierre cèdent la ville aux Habsbourg, mais la conserveront, malgré quelques avatars, jusqu'au traité de Westphalie (1648) où elle revient au roi de France.

La fortification de la Ville de Bergheim est tout à fait remarquable par son état de conservation puisque la double enceinte est encore bien visible sur presque toute sa longueur, mais surtout parce que la totalité de ses tours flanquantes et une tour-porte sur les trois subsistent.

II est difficile de dater l'enceinte et d'attribuer la construction primitive effective aux Ribeaupierre ou aux Habsbourg, mais il semble y avoir au moins deux voire trois phases : l'enceinte intérieure correspond probablement au premier tracé avec la Porte Haute. Une enceinte extérieure séparée de la première par un fossé est ensuite érigée au courant du XIVe siècle et la tour rectangulaire à l'Est peut en être un flanquement original. A la fin du XVe siècle on bâtit les huit tours flanquantes demi-rondes adaptées aux armes à feu.

La tour-porte Ouest (Obertor) est un édifice du XIVe siècle dont l'aspect est remanié par un réaménagement du passage et de sa face intérieure. Initialement existaient deux arcs brisés avec herse extérieure ; l'arc extérieur a été transformé en arc en plein-cintre avec murage entre les deux contreforts de façade qui présentaient la rainure de herse. L'arc intérieur fait de claveaux à bossage a été réduit. La façade côté ville était ouverte à la gorge avec comblement par un colombage : on visualise encore bien  les quatre ressauts d'étage malgré le murage des premier et deuxième étages au XVIe siècle. Les troisième et quatrième étages sont en colombage (récent). L’enceinte extérieure date probablement de la fin du XIVe siècle ou du début du XVe avec une tour rectangulaire sur le flanc Est : ses chaînages d'angle sont à bossage et sa face arrière est ouverte à la gorge, aujourd’hui murée, ses ouvertures sont rudimentaires et ne présentent pas de fente de tir caractéristique.

Les huit autres tours demi-rondes sont toutes adaptées aux armes à feu toujours de calibre réduit et de formes assez simples : on peut situer leur érection à la fin du XVe siècle. C'est surtout le flanc nord de la ville qui est spectaculaire avec ses tours et son fossé intermédiaire libre de toute construction parasite ; le fossé extérieur voit couler le Bergenbach.

Remparts, Porte haute et les neuf tours (Cl. MH : 8 mars 1948).

Fleurs Station verte Facebook Habsbourg CNE Nature
Recherche
Actualités

NOUVELLE DESSERTE TER QUI PROLONGE LA LIGNE SELESTAT-RIBEAUVILLE VERS ZELLENBERG ET RIQUEWIHR

Cette nouvelle desserte par autocar TER sera proposée dès le dimanche... Lire la suite

ANNIVERSAIRES JUILLET 2017

liste des jubilaires Lire la suite

INFORMATION SUR LES FERMETURES DE LA BIBLIOTHEQUE POUR CET ETE

La bibliothèque fermera pour congés : du jeudi 13 juillet au samedi... Lire la suite

Regards - Juin 2017
IMG INTROUVABLEJuin 2017


Voir le PDF
Bergheim en images
Galerie d'images
Bergheim en vidéo
Voir la vido

Calendrier des manifestations

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30